L’Antiquité imaginaire

Depuis quelques années, je fais porter une partie de mon activité d’enseignement sur la place et la représentation de l’Antiquité dans la culture populaire contemporaine. Je m’inspire en cela des travaux menés par Claude Aziza, synthétisés dans son Guide de l’Antiquité imaginaire (Les Belles Lettres, Paris, 2008). J’interroge la production littéraire, cinématographique et la bande dessinée pour analyser et comprendre ce que l’Antiquité représente encore aujourd’hui auprès de nos contemporains et la manière dont elle habite un imaginaire qui, par voie de conséquence, modifie la vision que nous avons d’elle.

Nombre des travaux de Jackie Pigeaud portent sur le rêve ou l’imagination de l’Antique dans la culture européenne. Ces travaux intéressent essentiellement l’époque des Lumières et le XIXe siècle. Je poursuis en somme la réflexion en modifiant la perspective, tant sur le plan chronologique que sur celui de ce qui pourrait être une sociologie de l’Antique. Aux savants, érudits ou amateurs éclairés qui traversent l’œuvre de Jackie Pigeaud, je substitue le public large des médias contemporains.

Ce champ d’étude occupe actuellement mes cours à l’université et n’a pas donné lieu à publication ni à travaux plus aboutis. Je n’exclus pas de lui réserver une place plus importante dans mon activité scientifique à venir.

Une de mes publications en lien avec ces questions :

« La sagesse du corps : Hercule/Steve Reeves ou l’idéal culturiste”, in P. MARECHAUX (dir.), Hercules de toujours. Construction et culte du corps dans les sociétés antiques et modernes, Éditions nouvelles Cécile Defaut, Nantes, 2013, p. 189-206.

Mes étudiants/étudiantes semblent de plus en plus intéressé(e)s par cet aspect de l’étude des mondes antiques.  Leurs références culturelles et leurs goûts les y conduisent naturellement. J’ai le plaisir de diriger des mémoires de Master en lien avec ces questionnements contemporains :

Laura Kasprzak, La figure de l’Amazone dans la culture populaire (soutenu en juin 2017), qui analyse avec finesse la permanence d’une figure mythique à travers les traits d’héroïnes telles que Wonder Woman, Barbarella, Lara Croft et Katniss Everdeen (Hunger Games).

Manon Tardy, Analyse des sources historiques et des influences littéraires en Historical Fantasy, qui prend pour objet d’étude la fantaisie historique Lion of Macedon. Dark Prince de David GEMMELL (1990 & 1991), où l’on retrouve les personnages de Parménion, Philippe de Macédoine, Alexandre le Grand et même Aristote.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.